Parentalité positive ou laxisme ?

ÉDUCATION POSITIVE OU LAXISME ?
j'aimerais tout d'abord dire que je ne suis ni psychologue clinicienne, ni professionnelle de la petite enfance,... Non simplement une maman qui apprend chaque jour, est parfois pleine de convictions et pleine de doutes l'instant d'après,... S'il y avait un mode d'emploi qui fonctionne à coup sûr et pour tous, cela se saurait 😉 l'important à mon sens aujourd'hui est surtout de déculpabiliser !
Ce sujet me tient à cœur évidemment étant maman de 3 enfants mais aussi parce-que ma première a 9 ans et que les dernières ont entre 0 et 3 ans et que je vois bien l'écart énorme qu'il y a et l'ampleur qu'ont pris certains sujets durant ces années.
Nous pouvons tous être d'accord sur des principes comme "la violence ne résout rien" "un enfant est doté d'émotions dès la naissance, voire même in utero" "on ne frappe pas un enfant" "on n'humilie pas un enfant" etc etc et nous pouvons nous féliciter des ces avancées pleines de bon sens faut l'admettre !
Cependant, là où les avis divergent, c'est lorsque l'on parle de tous ces termes à la mode "éducation positive, bienveillante, communication non violente,..." Et en même temps apparaissent des pathologies psy comme "l'enfant tyran" !
Et bien oui, lorsque certaines personnes font leurs business sur des sujets aussi importants sans pour autant être des spécialistes, mais suivis par des milliers de personnes, vendent des livres, font des posts, des vidéos, parce-que c'est à la mode et que ça fait vendre, on en constate les déviances.
Et tout ceci finit par créer de la culpabilité chez beaucoup, de la fatigue extrême chez d'autres, et finalement des séances chez de vrais spécialistes qui doivent rattraper le tir... Parce que c'est bien joli les phrases toutes faites mais dans la vraie vie un enfant a aussi besoin de cadre, c'est d'ailleurs ce qu'il vient tester lorsqu'il y a des crises, il teste les limites en face, cherche le cadre,...
Je crois beaucoup au principe du maternage proximal, remplir la jauge de l'enfant pour qu'il soit rassuré, plus autonome par la suite, avec moins de peurs,... Etc tout comme je crois fermement au principe du "tiers séparateur" rôle majoritairement attribué au père, mais qui peut se voir inversé ou attribué à une autre figure dans le cas de familles monoparentales par exemple.
Je prone régulièrement la bienveillance, l'amour, l'humour, le rire,... Et je dis souvent que tant que les choses sont faites avec amour on ne se trompe pas... Il faut arrêter de tous vouloir entrer dans la même case, personne n'est parfait, on a droit de perdre patience, de s'énerver,... Tant que des principes fondamentaux subsistent comme l'amour, la bienveillance, le respect,... Une psychologue m'a dit il y a peu "soyez les parents que vous auriez aimé avoir" je trouve cela très juste, car avec notre recul en tant qu'adulte nous devons être capable de savoir ce que l'enfant aime recevoir et ce dont il a besoin.
Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

ALLAITER PARTOUT TOUT LE TEMPS !
Rendue à mon 3eme allaitement ce slogan me tient à cœur. Pas uniquement pour le côté "liberté" même si c'est une valeur fondamentale à mes yeux.
Pour moi il est important de luter contre la sexualisation permanente du corps de la femme. Dans mes plus lointains souvenirs cela m'a toujours révoltée de devoir partir du principe que la femme, voire même la jeune fille, l'adolescente,... Doive se "couvrir" pour ne pas attirer l'oeil de l'homme, ne pas "l'aguicher",... !
C'est quoi cette injustice ?!? À l'inverse, le cul d'un mec moulé dans un petit jean, allons nous penser à lui mettre une fessée ? Il ouvre les premiers boutons de sa chemise, est-ce qu'on le prend pour une invitation ? NON !
À côté de cela et sans parler de toutes les remarques que peuvent essuyer les femmes au quotidien, les sous-entendus, voire les insultes,.. pour avoir été simplement bien habillées, s'être sentie jolies, bien dans leur peau,... Ne dit-on pas "séduisante" "charmante" "attirante" d'ailleurs ? Ce qui implique la volonté de séduire, charmer, attirer 🧐 !?!
Pour ma part je dois le dire, je n'ai jamais eu de soucis très importants, pour une raison simple c'est que pour moi c'est un principe que je défends fermement, donc autant vous dire qu'il ne vaut mieux pas me dire quoi que ce soit !!! Mais à l'inverse cela m'a rendue très longtemps gênée par les compliments bien intentionnés, voire même imperméable !
Pour en revenir au sujet de l'allaitement, je le défends tout aussi fermement, d'ailleurs lorsque mon mari me demande de couvrir mon sein, cela m'agace et il le sait ! De suite cela me pose question, me demande t'il ça par pudeur ou par jalousie, ou parce qu'il connaît ces regards mal intentionnés et veut nous protéger !?! Peu importe la raison en fait, ça m'énerve, déjà parce que si regard il y a désormais ça m'est complètement égal et si remarque il y a j'ai de quoi répondre aussi !!!
Pour autant je ne provoque jamais, parfois je couvre une partie de mon sein avec un lange,... Par contre jamais vous ne me verrez couvrir la tête de mon bébé. Vous mangeriez avec une serviette sur la tête vous ?
"POURTANT, IL ÉTAIT CALME... JUSQU’À CE QUE TU ARRIVES!!"
Combien de fois avez vous entendu cette phrase ?
C’est peut-être votre mari qui vous l’a dit, ou votre mère, ou la personne qui s’occupe de votre enfant.
Saviez-vous que les enfants gardaient leurs émotions les plus fortes pour quand maman arrive et ça arrive parce que c’est avec elle qu’ils se sentent le plus en sécurité pour se montrer tel qu’ils sont, ils se sentent en confiance et ils savent qu’ils seront contenus et pris en charge.
Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas parce que cet enfant est trop gâté ou trop choyé par sa mère, c’est simplement parce que toutes ses émotions retenues peuvent déborder en elle en sachant qu’elle ne va pas échouer.
Il en va de même pour les adultes, nous n’agissons pas de la même façon partout avec tout le monde...
Et il est primordial d'accompagner les mamans dans la bienveillance, en leur donnant des clés pour avancer, plutôt que dans le jugement ou la culpabilité.
Je parle ici de la "maman" uniquement car c'est souvent elle qui va instiller le mode de fonctionnement et d'éducation à la maison et le "papa" ou la conjointe vont être le soutien et le gardien de cette éducation.
Soyez sûres d'une chose chères mamans, votre enfant vous a choisies et vous êtes parfaites pour lui ❤️